Publié dans Langue Francaise, plans FLE FLES

L’écriture inclusive

Des mois après tout le monde, je m’intéresse au sujet. Je suis pour ma part en faveur de l’utilisation de l’écriture inclusive. J’essaye à présent d’y avoir recours dans mes articles, mais les habitudes ont du mal à changer. 


Plans de cours déjà disponibles sur d’autres sites :

Ces plans de cours sont très intéressants et vous aideront grandement si vous souhaitez aborder ce sujet en cours.

Voici ce que je vous propose, à un niveau minimum B1 je pense.


# On pourrait commencer en écrivant au tableau des exemples contenant des adjectifs, en ne mettant aucun accord. Demander aux apprenant-e-s de compléter, en explicitant quelle règle a été utilisée. Ainsi on pourrait avoir :

  1. Un homme intéressant……………… .
  2. Des hommes intéressant……………. .
  3. Une femme intelligent…………………. .
  4. Des femmes intelligent……………….. .
  5. Des hommes et des femmes intéressant…………. .

Ce qui devrait les amener à mentionner la fameuse règle du « masculin l’emporte sur le féminin ». On peut dès à présent demander leur opinion : qu’en pensez-vous ? Cette règle semble-t-elle juste ? Qu’avez-vous pensé la première fois que vous l’avez entendue ? Est-ce sexiste ?

# En quelques clics, vous pourrez très facilement trouver des articles et vidéos sur le sujet de l’écriture inclusive. Pour ma part, je vous propose cette vidéo de Brut (1min45, 2017) qui a l’avantage d’avoir des sous-titres pour les locuteur-rice-s et des phrases écrites reprenant l’essentiel. Je la trouve dynamique et sympathique.
Dire aux apprenant-e-s que pour palier le problème de la règle de grammaire sexiste, certain-e-s proposent l’utilisation de l’écriture inclusive. Après un premier visionnage, demander : c’est quoi, l’écriture inclusive ? Est-ce que les Français-e-s sont d’accord à ce sujet (sans demander de détail pour l’instant) ?

# Deuxième visionnage (avec un troisième si besoin) avec questions au tableau, à deux. Les questions en italique sont à poser après correction de la précédente (ex : on corrige la question 2, on pose les questions en italique qui suivent, puis on corrige la question 3, etc.)

  1. Notez les trois règles de l’écriture inclusive.
  2. Qui a décidé de cette règle du « masculin l’emporte sur le féminin » ? Qu’en pensez-vous ? Faut-il des gens qui choisissent les changements de la langue, ou est-ce l’usage de la population qui « décide » ? (*)
  3. Que disent les gens contre l’écriture inclusive ? Que disent les gens pour ? Qu’en pensez-vous ?

 

La question 3 peut servir de base pour une activité débat, si c’est quelque chose qui vous plaît, et comme on retrouve régulièrement dans les plans de cours sur l’écriture inclusive.

(*) Il peut également être pertinent d’introduire un point culturel : l’Académie française, d’autant plus qu’on les voit dans la vidéo. Et de voir s’il existe une institution similaire dans le pays des apprenant-e-s. Là aussi il peut y avoir un débat sur si ce sont les règles qui définissent comment on parle ou si c’est nous qui définissons les règles, si cette institution est encore utile et valable en notre temps (x, x) notamment au vu de l’absence de linguistes.

(Lien vers mes ressources à télécharger.)

Lien vers une interview de Maria Candea, enseignante de la Sorbonne Nouvelle, intitulée « le langage est politique ». Je l’ai trouvée très intéressante.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s